ENFANTS DIFFICILES ? Ou enfants qui mettent l'adulte en difficulté ?

Pour bien vivre la relation éducative
De plus en plus d’enfants ont des difficultés à grandir, et ce pour de
multiples raisons. Il en résulte bien du désarroi pour les professionnels de la petite enfance qui ne savent plus comment faire pour gérer le groupe : ils sont écartelés entre la nécessité de faire progresser tous les enfants et le souci de venir en aide à ceux qui ne suivent pas.
Comment permettre aux professionnels de la petite enfance confrontés à de l’autrement que prévu de bien vivre la relation éducative au quotidien ?

Objectifs
- Échanger autour de questions concernant l’enfant, son positionnement dans le groupe, son rapport à l’adulte.
- Analyser les comportements de l’enfant qui peuvent poser problème, chercher à les comprendre et réfléchir à des attitudes pédagogiques adaptées.
- Être soutenu et accompagné dans sa réflexion par un groupe de référence.

Contenu
Dans des groupes de 8 à 12 personnes, acceptant les règles du respect et de la confiance mutuels, du non jugement et de la confidentialité, il est proposé de réfléchir en commun, à partir d’une situation précise exposée par un participant, aux origines complexes des difficultés, afin de prendre peu à peu de la distance et de se défaire d’une culpabilité souvent présente. La recherche d’intelligibilité passe par l’imagination de ce que peut bien ressentir et vivre intérieurement l’enfant confronté à la difficulté de grandir et de se socialiser ; elle permet de développer un autre regard sur lui et autorise souvent une évolution positive de la situation.

Intervenantes
Jeanne Moll, maître de conférences honoraire en sciences de l’éducation,
enseignante à l’IUFM d’Alsace et auteur de nombreux articles sur l’importance de la dimension relationnelle dans l’enseignement et l’apprentissage, vice-présidente de l’AGSAS, elle a publié avec J. Lévine Je est un autre aux éditions ESF en 2001.
Henriette Scheu, psychologue, chargée de mission au Furet.