QUELLE PLACE POUR LA PAROLE DE L'ENFANT ?

Depuis vingt ans, le discours présentant l'enfant comme sujet s'est imposé.

Que signifie cette assertion dans la prise en compte de la parole de l'enfant ?
La parole est-elle réductible à l'utilisation d'une langue ?
Comment prendre en compte cette parole ?
Quelle écoute faut-il accorder à la parole de l'enfant ?

Respecter la parole de l'enfant ne signifie pas nécessairement satisfaire toutes les demandes exprimées, mais plutôt entendre ce qiu est en question et en reconnaître l'importance.