le Furet N°35 : Lien familial, lien social : la mutation heureuse

Disponibilité : En stock

8,38 €

Introduction

- La mutation heureuse : ségolène Royal
- le soutien aux parents par le dialogue et l'échange : Guy Janvier

le Furet N°35 : Lien familial, lien social : la mutation heureuse

Sommaire du DOSSIER

On l’a dite mal aimée, désuète… Elle administre pourtant la preuve de sa vitalité : changeante, diverse, riche de libertés nouvelles mais aussi de risques inédits, la famille fait mieux que tenir bon. Les français de tous âges, de tous milieux, de toutes convictions l’inscrivent en tête de leurs préoccupations et d’une certaine idée que chacun se fait du bonheur privé dans un monde commun...

Lien familial, lien social : la mutation heureuse

On l’a dite mal aimée, désuète… Elle administre pourtant la preuve de sa vitalité : changeante, diverse, riche de libertés nouvelles mais aussi de risques inédits, la famille fait mieux que tenir bon. Les français de tous âges, de tous milieux, de toutes convictions l’inscrivent en tête de leurs préoccupations et d’une certaine idée que chacun se fait du bonheur privé dans un monde commun.

Il n’est plus, de nos jours, de modèle unique de la «bonne famille» et les questions que nous posent les métamorphoses de la famille contemporaine sont nombreuses. Elles demandent un effort lucide de mise en perspective pour discerner ce qui perdure sous l’écume des changements apparents et ce qui, ayant profondément changé, exige d’être pensé autrement. Aussi, le moment est-il venu de refonder une vision de la famille forte d’une légitimité nouvelle, de valeurs communes, d’espoirs partageables et d’un pacte d’obligations acceptées.

Prendre la mesure des mutations intervenues et de la nécessité, quelle que soit l’histoire de la vie de couple, de sécuriser d’avantage l’axe de filiation, affirmer l’autorité parentale, épauler l’exercice équitablement partagé de la parentalité et l’inscrire dans la continuité, soutenir davantage les familles en situation de précarité, tels sont l’esprit et l’ambition de la politique familiale que je conduis, des mesures prises lors de la dernière conférence de la famille et des réformes soumises au Parlement. Autant d’actions concrètes qui devraient permettre d’aider les pères et les mères, en respectant leurs choix de vie et en tenant compte des conditions de leur existence.


Ségolène Royal, ministre déléguée à la famille, à l’enfance et aux personnes handicapées
Sommaire complément HORS DOSSIER